Druse de citrine naturelle d’Afrique “rare” (réf dc7)

109,99

1 en stock

Catégories : , ,

Description

Extraordinaire druse de citrine brut (non taillé) d’Afrique.
Pierre 100 % naturelle.
Pièce rare sur le marché.
Taille 10,7 cm sur 8,7 cm sur 8,7 cm.
Poids 602 grammes.
Pièce unique, photos contractuelles.

La citrine est une variété de quartz, dont la couleur jaune est due à la présence d’infimes quantités d’oxydes de fer dans le minéral.
Son nom vient du latin « citrus » qui désigne, non pas exactement le citron, autre dérivé, mais le cédratier qui produit lui aussi des agrumes jaunes.
Le terme proviendrait du grec kédros, « cèdre », et désignait aussi le bois du thuya.
La citrine est affublée parfois de surnoms laissant croire qu’elle serait proche de la topaze : « fausse topaze, quartz topaze, topaze occidentale » La topaze est un corindon et n’a rien de commun avec la citrine, mis à part la couleur.
Celle-ci fait partie en effet dans la grande famille des quartz cristallins.

Lithotherapie:

AVERTISSEMENT : Les propriétés, modes et indications d’utilisation citées sont issues des ouvrages ou sites Internet de référence. Ces informations sont données à titre informatif. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

La citrine est un puissant régénérateur d’énergie, absorbe et dissipe l’énergie négative et protège l’environnement. Par sa couleur chaude, attirante qui rappelle l’éclat et la chaleur du soleil, la citrine est très sollicitée.
Elle aligne, purifie, active les chakras et équilibre les corps subtils.
C’est la pierre de fortune, de prospérité et de réussite. Une citrine placée sur le côté gauche au fond d’une maison, apporte la richesse et protège des malédictions.
La citrine nous charme d’abord par sa couleur gaie et tonique.
Elle apporte d’emblée le bien-être des beaux jours ensoleillés.
Le jaune représente la lumière et la vie.
La citrine est présente dans l’histoire des hommes depuis des millénaires. Mais parfois le doute est permis quant à son identification dans les textes.

Dans l’Ancien Testament par exemple, un texte décrit précisément les gemmes du pectoral d’Aaron.
Elles sont douze comme les douze tributs d’Israël mais les interprétations et les traductions diffèrent concernant la pierre de la quatrième rangée du collier : elle est parfois appelée béryl, parfois citrine…

Dans l’Egypte ancienne, les grands prêtres et prêtresses pratiquent de fait la lithothérapie. Les couleurs des pierres ont un fort pouvoir symbolique et déterminent leurs usages thérapeutiques. La couleur jaune des gravures s’obtient avec de l’oxyde de fer venant des montagnes, les citrines se trouvent là aussi, près d’Assouan et d’Abou Simbel.
La citrine et l’agate sont utilisées couramment contre le venin des serpents.
On reconnaît aux citrines des vertus apaisantes, les femmes prêtresses égyptiennes en portent en prévention de la jalousie.

Vous aimerez peut-être aussi…